Forum du club JDR de l'Enseirb-Matmeca


    FFF #05 - Du sang

    Partagez

    Texou31
    Petit joueur
    Petit joueur

    Messages : 11
    Date d'inscription : 29/03/2018

    FFF #05 - Du sang

    Message  Texou31 le Ven 11 Mai 2018 - 4:59

    « Le plan d'Héléna était parfaitement huilé. Elle était postée sur un toit où un empilement de caisses permettait facilement d'accéder. Ses assaillants l’escaladèrent directement. Cependant, une simple planche préalablement abîmée fit qu'un homme se retrouva la jambe bloquée dans une des caisses. Dans cette dernière, Héléna avait entreposé quelques piques empoisonnées. Il ne souffrirait pas. Pas longtemps.

    Plus que 7.

    Elle courut dans la direction opposée aux caisses et sauta sur le toit d’en face, préparant son prochain piège. Les poursuivants sautèrent à leur tour. Deux d’entre eux furent surpris d’arriver sur des chausse-trapes. Le premier tomba du toit, se tuant sur le coup. Le second s’étala de tout son long, s’embrochant sur une dizaine de ces petits objets métalliques.

    Plus que 5.

    Arrivée au bout du bâtiment, Héléna retourna au sol par d’habiles mouvements. La descente de ses poursuivants lui laissait assez de temps pour ne plus avoir à courir. Elle tourna dans une ruelle étroite. Le premier des cinq hommes qui arriva fut accueilli par un pieu affûté qui, par un simple système de corde, s’enfonça dans le torse de l’infortuné.

    Plus que 4.

    Les combattants restants s’engouffrèrent l’un après l’autre dans la ruelle. Ils voyaient la silhouette de leur cible droit devant eux, immobile. Le premier se rua sur elle, l’épée en avant. À mi-chemin, un râteau dont le manche avait été pourvu d’appendices métalliques surgit près de son visage. Il tomba lourdement en avant.

    Plus que 3.

    Les poursuivants devinrent prudents : d’autre pièges devaient être là mais la cible ne bougeait plus. Ils avancèrent et enjambèrent leur compagnon. Seuls quelques mètres les séparaient d’Héléna. Celui en tête de la file n’entendit même pas la flèche qui lui arriva en plein cœur. Celui qui le suivait y vit une chance. L’archère n’aurait pas le temps de bander son arc une nouvelle fois s’il se jetait sur elle. C’était sa seule option : il n’avait aucune couverture et n’avait pas le temps de faire demi-tour. Pointant sa pique de fer en avant, il chargea. Malheureusement pour lui, c’était aussi un piège. Un fil, invisible de par la luminosité ambiante, le fit s’étaler aux pieds de l’archère. Cette dernière, d’un geste simple et lent, abattit le dernier poursuivant et acheva celui qui était à ses pieds. C’est avec un calme profond qu’elle retourna sur ses pas, s’assurant que ses pièges avaient été fatals. Lorsqu’elle revint sur la place principale, Héléna s’étonna de la tournure des évènements.

    Evin était toujours au milieu du demi-cercle de pieux, éclaboussé de sang et entouré des cadavres de ses ennemis. Seulement deux villageois étaient encore debout, indemnes. Mais la situation n’était plus en la faveur de nos aventuriers. Le premier villageois tenait le second d’un bras et menaçait de le tuer car il avait rendu les armes. Le code du paladin obligeait Evin à désamorcer cette situation sans que la vie de l’otage ne soit ôtée. En voyant Héléna arriver, il lui fit signe de ne pas intervenir. C’était son combat. Le ravisseur s’était ouvertement attaqué à son honneur et il ne pouvait pas laisser passer ça. Une erreur coûterait la vie de l’otage. Même si ce dernier avait péché, il avait le droit d'être jugé.

    Cela le dérangeait d’utiliser ses pouvoirs pour un ennemi si faible mais Evin n’avait pas le choix. Tout en lâchant son épée, il pria pour que la Justice se montre aux yeux du ravisseur. La Justice pure et équitable. La Justice blanche et lumineuse. La Justice impartiale et ferme. La Justice dominante et bienveillante. Une telle apparition serait insupportable à un pécheur et Evin comptait là-dessus. Soudain, le ravisseur fut pris de panique ! Il hurlait et semblait désorienté : « Mes yeux ! Mes yeux ! Qu’as-tu fait vermine ?! Ils brûlent ! ». Son couteau toujours sous la gorge de son otage, le villageois pouvait avoir un geste regrettable à tout moment. Il n’y avait plus une seconde à perdre : Evin chargea. Le bouclier levé, il dégagea le ravisseur et ils tombèrent tous deux au sol. Le villageois se débattait et tentait de poignarder le paladin à l’aveuglette, ses yeux en feu. Evin retourna le couteau contre son agresseur et le planta dans son torse. Une écume rouge annonça que le mourant se noyait dans son propre sang.

    Evin resta immobile quelques instants avant de se relever. En se retournant, il aperçut Aurora qui semblait soigner l’otage. Ce dernier avait finalement aussi reçu un coup dans la folie de son agresseur. Une plaie profonde lui faisait perdre du sang du haut de son épaule jusqu’à sa trachée. Evin voulut apporter son aide. Mais lorsqu’il arriva au niveau du corps du jeune adolescent qui gisait dans la terre battue, il vit que sa compagne de voyage n’était pas une simple religieuse. Un chapelet dans une main, l’autre posée sur la peau ensanglantée, la prêtresse récitait une prière dans une langue ancienne. Evin, toujours sous l’effet de l’adrénaline du combat, fut d’un coup apaisé par l’image qu’il avait sous les yeux. Le sang ne disparaissait pas mais la plaie semblait se refermer petit à petit.

    Les yeux fermés, Aurora arriva à la fin de sa prière. L’adolescent dormait, pâle, en respirant très lentement. Il avait l’air très affaibli. Aurora tremblait de fatigue et semblait pouvoir s’effondrer à tout moment. Evin l’aida à se relever et lui fit boire un peu d’eau. Aurora, désolée, fixa le fond des yeux noisette du paladin : « J’ai pu refermer la plaie. Mais je ne peux pas lui rendre le sang qu’il a perdu... ». Ils s’assirent sur un muret et se reposèrent, blottis l’un contre l’autre. Aurora finit par céder à la fatigue et s’assoupit sur l’épaule d’Evin.

    Après quelques minutes, Héléna toussa pour se faire remarquer. Evin sursauta. Il chercha des yeux un moment l’archère. Elle était assise sur une caisse à l’entrée d’une ruelle non loin. Nettoyant ses armes, elle dévisageait le paladin en silence. Evin prit alors la parole : «
    - Merci pour votre aide, tout à l’heure. Ils ne vous ont pas trop posé de problèmes, à vous ?
    - Je m’en suis sortie. Ils sont morts.
    - Vous n’êtes pas blessée, c’est bon ?
    - Non. Et votre femme ?
    - Heu, ce n’est pas ma femme, dit Evin en rougissant.
    - Ah, je vois. On aurait dit, vu comment vous vous tenez. »
    Evin se rendit compte qu’ils avaient bel et bien l’air de jeunes mariés dans cette posture, si on oubliait le sang qui avait giclé un peu partout. Il regarda le visage paisible de celle qui dormait sur son épaule. S’il n’avait pas eu du sang sur ses mains, il aurait bien voulu les passer dans les cheveux noirs de la prêtresse. Il se leva, gêné. Aurora s’excusa en se réveillant, tout aussi gênée.

    Nos trois aventuriers se présentèrent et mirent un peu d’ordre dans ce village maintenant sans habitant. Ils brûlèrent les corps pour éviter les risques de maladie et nettoyèrent leur équipement. Enfin, ils repartirent ensemble vers un village voisin pour livrer l’adolescent qui les avait attaqué. Ce dernier demeurait silencieux et baissait la tête de honte.»

    Texou31
    Petit joueur
    Petit joueur

    Messages : 11
    Date d'inscription : 29/03/2018

    Re: FFF #05 - Du sang

    Message  Texou31 le Ven 11 Mai 2018 - 5:00

    Pas de formulaire cette fois-ci, mais c'est normal. J'ai déjà assez d'info pour l'épisode suivant. Il va y avoir un peu de lore !
    avatar
    Cerdcee
    Petit joueur
    Petit joueur

    Messages : 9
    Date d'inscription : 19/10/2016

    Re: FFF #05 - Du sang

    Message  Cerdcee le Sam 12 Mai 2018 - 12:06

    Oui ! Du lore ! Vive le lore ! J'ai tellement de questions qui restent encore sans réponse, je lirais volontiers des épisodes avec que du lore ^^

    Contenu sponsorisé

    Re: FFF #05 - Du sang

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 17 Juil 2018 - 13:36