Forum du club JDR de l'Enseirb-Matmeca


    FFF #02 - Le village

    Partagez

    Texou31
    Petit joueur
    Petit joueur

    Messages : 11
    Date d'inscription : 29/03/2018

    FFF #02 - Le village

    Message  Texou31 le Jeu 12 Avr 2018 - 17:54

    Après une grande rasade de bière, le narrateur continue son récit : <<

    Nos deux voyageurs, Evin Etalyon et Aurora CéIeste, entamèrent leur marche au petit matin. Tandis qu'ils laissaient Thiercelieux derrière eux, ils avançaient vers la grande ville d'Aine-Sur-Herbeux. Comme vous le savez tous, c'est le centre névralgique de notre pays. Mais pour ceux qui ne connaissent pas la capitale, je vais vous la décrire rapidement.
    Aine-Sur-Herbeux était au départ un tout petit village sans particularité aucune. La seule curiosité de ce hameau était qu'un humain philosophe y avait élu domicile. Ses découvertes firent un jour une percée dans le monde savant. De nombreux érudits, dont des haut-elfes ou encore des mages, y firent peu à peu visite. Un commerce se développa alors autour de ses visites régulières. Tandis que des visiteurs toujours plus importants arrivaient et repartaient, les auberges, les tavernes, les boutiques et les forges fleurirent autour de chez le savant. Peu à peu le village devint ville. Elle devint le siège de plusieurs organisations et les autrefois visiteurs devinrent les nouveaux habitants. Tellement de personnalités importantes et puissantes vivant dans le secteur, Aine-Sur-Herbeux devint la nouvelle capitale du royaume en à peine un demi-siècle. Depuis, elle ne fait que grossir et s'embellir.
    Aujourd'hui, elle est une ville cosmopolite, ouverte à tous les voyageurs. Son centre historique, centré sur là où le savant habitait, est un dédale de manoir luxueux aux architectures variées. Le quartier philosophe ne s'y trouve plus et s'est reformé plus au nord, en suivant le fleuve. Le fleuve qui est, j'avais oublié de le mentionner, l'Herbeux, d'où le nom de la ville. Ce quartier est l'un des plus étrange. Il ressemble aux cités mécaniques dwemer mêlées avec les essences et les brumes de la ville magique de Dalaran. Tu ne peux que être dans deux états en sortant d'un tel quartier : soit tu es euphorique, soit t'as mal au crane. Un quartier Nain s'est aussi implanté. Il est plus sous la ville qu'autre chose. Ce n'est pas tout bien sûr, mais ça vous donne l'étendue des différentes cultures qui se fréquentent quotidiennement là-bas. Le tout est protégé par plusieurs murs d'enceinte. On peut les voir des lieux à la ronde.

    Revenons à Evin et Aurora. Leur voyage allait être très long. Déjà que le trajet dure trois semaine, ils étaient pas prêt d'arriver. Surtout qu'ils ont eu des problèmes dans le troisième village qu'ils traversèrent. Je vous raconte... >>

    Le narrateur prit une voix plus lente et appuya chaque mot pour faire monter la tension. Le luth se tût et un silence pesant s’installât. Le narrateur prit un air grave et continua l'histoire. Il ne s’arrêtait que pour boire à sa chope. Et bien sûr, il ne le faisait aux moments les plus critiques du récit, laissant douloureusement l'histoire sous tension.

    << Les premiers signes des difficultés apparurent avant le village. Nos personnages parlaient tranquillement sur une route de terre entre deux champs en jachère :
    - Oui, je retourne à Aine-sur-Herbeux car j'y vis. J'y habite avec ma famille. Cependant, mes pèlerinages m'obligent à quitter la maison plusieurs fois par an. Mais je ne fais que parler de moi, pardon ! Pourquoi voyagez-vous dans cette direction, chevalier ?
    - Ne te retourne pas... Nous sommes suivi...
    Sans réfléchir, Aurora se retourna et vit un homme à une trentaine de mètre derrière eux. Il marchait plus vite et semblait vouloir les rejoindre sans courir. Aurora ne vit pas le danger :
    - Mais non, ce n'est qu'un simple paysan. Je ne vois pas pourquoi vous dîtes ça.
    - Accélère. Nous devons atteindre le village.
    - Pourquoi se presser tant ?
    - Tu te souviens de la grange abandonnée plus haut sur la route ?
    - Oui, pourquoi ?
    - Il guettait à l'intérieur. Il a attendu qu'on le dépasse pour nous suivre.
    - Ah... Pardon, je me dépêche.
    Une course poursuite non déclarée se jouait maintenant sur la petite route de terre. Avancer trop vite révélerai les intentions, tandis que rester lent signifiait perdre du terrain. Le village fut bientôt en vue : un simple hameaux avec, au plus, une dizaine de bâtisses. Le seul bâtiment qui se démarquait était une vieille église.
    Notre paladin et notre pèlerine dépassèrent un autre établissement en ruine; l'étable n'avait pas accueilli un quelconque animal depuis longtemps. Cette fois-ci, ce fut deux personnes qui sortirent des décombres et qui se mirent à suivre la route vers le village. Nos deux héros sentaient qu'ils ne pouvaient plus reculer. Un piège était en train de se renfermer sur eux.
    Arrivés au village, ils virent qu'on leur bloquait les issues. Les trois hommes, qui les suivaient, les empêchaient de rebrousser chemin. Devant eux, les bâtisses formaient un croisement en T. A droite et à gauche, deux hommes attendaient, armés de fourches ou de pieux. Il ne restait plus aucune issue. Aurora commença à s'affoler et s'accrocha aux bras forts du chevalier. Elle l’entraina dans le bâtiment d’en face, l’église, l’empéchant de tirer l’épée. Ils rentrèrent d'un pas commun dans le lieu sain. C'est en jetant un dernier coup d’œil à l'extérieur qu'Evin pu deviner un allié potentiel : une ombre furtive s'approchait de bâtisse en bâtisse. Il ne pu en savoir plus car il venait de franchir le seuil.
    Tout ce que la chapelle renfermait était vieux et moisi. A peine dans la nef, Evin empoignât Aurora et la tira sur le coté. Ils se cachèrent de manière à pouvoir voir les assaillants rentrer et avoir l'avantage. Mais aucun combat commença. Les portes de l'église se refermèrent et, au bruit provenant de l'extérieur, se firent bloquer par de lourdes poutres en bois.
    C'est ainsi que nos deux héros se sont fait prendre au piège, sans même s'être battu. Ils cherchèrent une issue, sans succès. Ils restèrent là, à paniquer et faire des plans irréalisables, jusqu'à la nuit; où ils restèrent collés l'un à l'autre, guettant tout bruit extérieur. Ils semblaient préparer quelque chose sur la place devant l'église. Et ils avaient l'air nombreux. Qu'allaient-ils faire de ces deux prisonniers ? Les sacrifier pour un culte prohibé ? Les manger ? Les réduire en esclavage ? Evin n'espérait plus qu'une chose : la personne, se cachant dans l'ombre plus tôt, devait leur venir en aide... >>

    C’est ainsi que le narrateur annonça l’arrivée imminente de la discrète, et pourtant célèbre, ranger du Foyer : Héléna, la Chasseuse. Il s’en suivi un long exposé sur cette dernière. L’adjectif principal était « cute ».



    Lien vers le FFF-F #02 : https://goo.gl/forms/secEOBcKnaZrVrbA3
    avatar
    Tiamat
    Joueur régulier
    Joueur régulier

    Messages : 58
    Date d'inscription : 16/09/2014
    Localisation : Remparts d'Uruk

    Re: FFF #02 - Le village

    Message  Tiamat le Mer 25 Avr 2018 - 9:38

    Oyez oyez braves gens ! Le premier épisode du spin-off de la FFF sur les aventures de Dunhee le troll, fier gardien du Pont des Gorges de la Poire qui sera abrégé "FFD" est disponible ici : http://jdrenseirb-matmeca.forumactif.fr/t355-ffd-01-le-bouffon-enchanteur

    Enjoy !

      La date/heure actuelle est Jeu 16 Aoû 2018 - 3:06